alimentation « sans », où trouver des produits ?

« Dietissod », le site Internet pour les régimes sans sel et sans sucre.

Les corticoïdes sont un des traitements classiques utilisés dans les myopathies inflammatoires. Cette thérapeutique implique une alimentation exempte de sel et de sucre.

 

De nos jours, en France, les critères de beauté, de minceur, les régimes à la mode ont favorisé l’émergence de produits sans sucre et sans gluten dans la grande distribution et les magasins Bio.

A contrario, l’alimentation sans sel, malgré les nombreuses enquêtes et les diverses recommandations, notamment celle de l’Organisation Mondiale de la Santé : « ne pas dépasser 5 grammes de sel par jour et par personne« , demeure un secteur peu exploité et se révèle déjà moins présente sur les étals.

 

Le sel (et le sucre) sont présents partout, il suffit de regarder la liste des ingrédients sur l’étiquette d’un produit.
A l’exception du 
fromage sans sel dans les rayons à la coupe, les pains et biscottes sans sel, avec une myosite sous corticoïdes, il ne nous reste plus qu’à cuisiner nos plats nous-même… ce qui n’est, dans le fond, pas une mauvaise chose.

Seulement parfois, par manque de temps ou par gourmandise, nous aimerions bien retrouver certains plats préparés ou petits plaisirs salés qui nous passent sous le nez lorsque « madame cortisone » s’invite dans notre quotidien !

Un site Internet avec des produits sans sel :

Il y a 3 ans, lorsque j’étais de nouveau sous corticoïdes en raison d’une rechute de la myosite, j’ai découvert par hasard un site nommé à l’époque « sans sel sans sucre » tenu par une personne concernée par une polymyosite.

Aujourd’hui devenu Dietissod, le principe reste le même. C’est une véritable caverne d’Ali Baba pour les professionnels et les particuliers : épicerie, plats préparés, biscuits apéritifs, sauces, terrines… le tout sans sel bien sûr !

Parfait pour les régimes hyposodés, de quoi redonner un peu de gaieté et sortir de la monotonie : « quand on mange sans sel, on doit aussi pouvoir se faire plaisir« , peut-on lire sur le site !

A noter l’arrivée d’un « nouveau rayon sans sucre« .

Les produits essayés :

J’ai testé quelques produits. J’ai été surprise par la terrine sans sel qui, malgré mes doutes, s’est avérée très bonne. L’expérience de la moutarde sans sel me laisse un bon souvenir.

Néanmoins, j’ai été moins convaincue par les sauces à base de tomates et le potage aux champignons.

Incontestablement, ma plus belle trouvaille, utilisée encore aujourd’hui, est le sel aux herbes à teneur minimale en sodium, bien plus agréable que le faux sel vendu en pharmacie.

Un site de recettes sans sel :

On le sait, la meilleure façon de respecter un régime sans sel strict reste la cuisine maison à base de produits frais, agrémentée d’herbes aromatiques, d’épices en tout genre

Cerise sur le gâteau pour celles et ceux qui manquent d’inspiration, Dietissod renvoie vers un site où le « sans sel » est mis à l’honneur. Sur « nosaltnocry.com« , la rédactrice Fanny Mouge, propose plusieurs préparations culinaires : des entrées, plats, sandwiches, sauces… « des recettes simples et savoureuses ».

En plus :

 

Cet article du Figaro.fr synthétise parfaitement les trucs et astuces pour réussir à s’alimenter sans sel sans s’ennuyer : « Régime sans sel : Comment le suivre« .

Un récap des liens :

→ Sur le net :
♦ 
Recommandation de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)
♦ 
Site Dietissod
♦ 
Site Nosaltnocry
♦ « Régime sans sel : comment le suivre« , article Figaro.fr

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit.

N.b : Si vous avez un doute quant à votre possibilité de consommer les produits cités ci-dessus, merci de consulter votre médecin.

Rachel pour le Gimi.

Illustrations : 
1 : NoSalt/CC0
2 : Capture site Dietissod
3 : Capture sel diététique sans sel aux herbes

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à