Les dernières brèves scientifiques de Myoinfo de l’AFM-Téléthon

Myosite à inclusions : une atteinte des muscles, pas du cerveau.

Myosite à inclusions, une myopathie plus dégénérative qu’inflammatoire, avec des particularités similaires à la maladie d’Alzheimer. Article

Réduire le handicap avec des orthèses c’est possible. Une orthèse souple a été testée positivement sur 3 maladies neuromusculaires, dont la myosite nécrosante auto-immune. Article
Le diagnostic doit se faire le plut tôt possible. Les signes cliniques peuvent faire penser à une dystrophie musculaire et retarder la mise en place d’un traitement. Article
Si l’article souligne la nécessité de les surveiller lorsqu’on est concerné par une myosite, il conclut par l’importance d’une bonne hygiène de vie.
Oui mais quand les muscles défaillent et sont inflammatoires,… vraiment difficile de respecter ces consignes.
Ceci dit, une bonne hygiène de vie peut être un moyen de mieux supporter les traitements, et d’arriver à consolider des phases de mieux-être voire de rémission. Article
L’administration des anticorps monoclonaux anti-Covid-19 évolue en fonction des variants en circulation et des facteurs de risques. Article
Ces objets connectés sont efficaces pour suivre l’activité physique au quotidien des malades mais sont moins précis que les dispositifs médicaux. Article

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à