Traitement des myosites par immunoglobulines (Ig) : test d’efficacité en fonction du mode d’injection

Une étude française démontre une efficacité identique entre immunoglobulines (Ig) administrées par voie intraveineuse et voie sous-cutanée.

C’est la dernière brève scientifique. 

Les immunoglobulines (Ig), « produit dérivé du sang constitué de millions d’anticorps différents issus de milliers de donneurs sains différents« , sont une des thérapeutiques phares dans le traitement des myopathies inflammatoires

Deux modes d’injection existent : perfusions par voie veineuse, piqûres sous-cutanées (sous la peau). 

Faisant suite à de précédentes études sur la faisabilité, l’efficacité et la sécurité des immunoglobulines sous-cutanées, l’enjeu de cet essai clinique mené sur 23 patients (dont 12 atteints de myosite), traités avec succès par fortes doses d’immunoglobulines en intraveineuse mais dans l’obligation de changer de mode d’administration, était d’évaluer la tolérance et l’incidence sur la qualité de vie du traitement sous-cutané. 

En effet, contrairement aux perfusions d’immunoglobulines par voie veineuse, pratiquées en milieu hospitalier, impliquant un réseau veineux conséquent et inaltéré, le patient s’injecte lui-même à domicile les immunoglobulines en sous-cutané

Les résultats sont positifs. La tolérance, l’efficience clinique et la qualité de vie ont été objectivées.
Les effets indésirables résident majoritairement dans des réactions sur le site d’injection et les deux incidents majeurs enregistrés n’ont pas de relation avec le mode sous-cutané.

En conclusion, ce mode d’administration représente un confort pour le patient, une stratégie payante et rassurante lorsque les veines font naturellement défaut ou sont abîmées après des années de perfusions et que le traitement par immunoglobulines demeure nécessaire pour soigner la myosite.

→ Voir l’article complet sur le site de l’Afm-Téléthon

Sources (en anglais) :

→ High dose subcutaneous immunoglobulin for idiopathic inflammatory myopathies and dysimmune peripheralchronic neuropathies treatment: observational study of quality of life andtolerance.

→ Long-term subcutaneous immunoglobulin use in inflammatory myopathies: A retrospective review of 19 cases.


Illustration : Perfusion/
Stux/CC0

Rachel pour le Gimi

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à