Du nouveau dans le traitement de la Dermatomyosite

Un essai comparatif révèle l’efficience du traitement prednisone – méthotrexate.

Le Groupe d’intérêt des myopathies inflammatoires partage aujourd’hui la dernière brève scientifique publiée sur le site de l’Institut de Myologie.

Un essai randomisé* a impliqué 22 pays dont la France.

L’objectif : comparer 3 traitements utilisés pour soigner la Dermatomyosite juvénile :

– corticostéroïdes : prednisone,
– prednisone + immunosuppresseur : méthotrexate,
– prednisone + immunosuppresseur : ciclosporine.


Au bout de 6 mois de traitement, l’association corticostéroïdes + immunosuppresseur, et en particulier le méthotrexate, s’avère plus performante.

Lire l’article complet : Dermatomyosite : bénéfice de l’association prednisone-méthotrexate.

* Essai randomisé : définition de l’Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) :
« On parle d’essai randomisé lorsque les malades sont répartis dans différents groupes recevant des traitements différents, la répartition entre les groupes étant réalisée par tirage au sort (appelé aussi randomisation). »

Illustration : Structure chimique de la prednisone/CC0

Rachel pour le Gimi.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à