Les dernières brèves scientifiques de Myoinfo par l’AFM-Téléthon et FAI2R

Dermatomyosite : un microbiote intestinal particulier ?

Le microbiote intestinal des personnes atteintes de dermatomyosites serait moins diversifier que les autres surtout si elle s’accompagne d’une inflammation pulmonaire. Article

 

Maladies neuromusculaires : une forte préférence pour une consultation en cabinet plutôt qu’en télémédecine

Un enquête Nord américaine explique que les personnes atteintes de maladies neuromusculaires préfèrent les consultations en présentielle. Article

 

 

Vaccin Covid-19 : un deuxième rappel pour les 18-60 ans à risque et leurs aides à domicile

L’assurance maladie conseille un 2ème rappel pour les personnes à risques. Article

 

Myosites : les douleurs sont très présentes, les antalgiques aussi.

Dans 7 cas sur 10 les personnes atteintes de myosites utilisent des antalgiques dérivés de la morphine pour calmer les douleurs. Article

 

Myosites avec atteinte des poumons : la greffe est parfois une solution

Les personnes qui ont une myosite et une pneumopathie interstitielle ne sont pas plus à risque lors d’une greffe de poumon. Article

 

 

Myosites, myasthénie et vaccination contre la Covid-19 : des données de sécurité rassurantes

 

Transplantation pulmonaire pour pneumopathie interstitielle chez les patients atteints de myopathie inflammatoire : une étude de cohorte

La pneumopathie interstitielle diffuse (PI) est une des 3 principales causes de mortalité des patients atteints de myopathie inflammatoire. Lorsque la fonction respiratoire des patients est compromise malgré les traitements immunomodulateurs, la transplantation pulmonaire peut représenter une option thérapeutique, soit en procédure conventionnelle (pneumopathie lentement progressive) soit en procédure d’urgence (pneumopathie rapidement progressive, souvent associée aux anticorps anti-MDA5).

La transplantation pulmonaire aux cours de ces maladies est actuellement rare (< 1% des transplantations réalisées entre 1995 et 2018). L’efficacité de cette procédure dans ce contexte, le rôle pronostique de l’atteinte extra-pulmonaire et/ou des traitements immunomodulateurs avant la transplantation n’étaient pas connus.

Dans cet article, publié dans American Journal of Transplantation, les auteurs rapportent les données de 64 patients atteints d’une PID, compliquant une myopathie inflammatoire, traités par transplantation pulmonaire entre 2009 et 2021 dans 19 centres européens.

Résumé par le Docteur Alain MEYER Article entier

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à