Compensation du membre supérieur

La perte de mobilité des bras, des épaules et/ou des mains empêche la réalisation de nombreux gestes et limite l’autonomie au quotidien. Le fait de boire, manger, aller aux toilettes, s’habiller, prendre soin de soi, écrire, jouer, se déplacer… peut représenter une difficulté lorsque les membres supérieurs manquent de force ou sont en-raidis par des rétractions des muscles et des tendons.

 

Des gestes du quotidien difficiles

La faiblesse des muscles des épaules entraine des difficultés pour soulever les bras en hauteur : attraper des objets dans un placard en hauteur, se brosser les cheveux… Celle des bras entraine des difficultés pour ramener la main vers soi, ou pour soulever un objet : soulever sa fourchette ou son verre pour manger ou boire, prendre un médicament, se maquiller, se raser, ajuster ses lunettes, se gratter le nez…
La faiblesse des mains et des doigts diminue la capacité à tenir des objets et à les manipuler, en particulier lorsque des gestes fins sont nécessaires… : tenir un crayon, écrire, attraper un petit objet…

 

Des solutions de compensation permettent de maintenir son autonomie lorsque l’atteinte des membres supérieurs (épaule, bras et/ou mains) entraine des difficultés motrices. 
Il est possible d’associer plusieurs solutions, pour répondre plus finement aux besoins : s’équiper d’aides techniques de compensation du membre supérieur, aménager l’environnement pour améliorer l’ergonomie des lieux, adapter son fauteuil roulant électrique pour gagner en mobilité, mettre en place une prestation aide humaine pour faciliter les gestes…
Réfléchir à ces solutions de compensation doit se faire sans attendre d’être en grande difficulté.
Une analyse précise des besoins et la recherche de solutions adaptées nécessitent le recours à des professionnels (à la consultation spécialisée, médecin MPR, ergothérapeute…) et peuvent être facilitées par un accompagnement par votre Référent parcours de santé de l’AFM-Téléthon.

 

 

Pour vous aider l’AFM-Téléthon a édité  un savoir et comprendre : La compensation technique des membres supérieurs 

 

De plus, en collaboration avec la filière de santé FILNEMUS, l’AFM-Téléthon a organisé un colloque en novembre 2017 sur « compensation de la perte de fonctions du membre supérieur dans les maladies neuromusculaires » avec un showroom des derniers dispositifs français et européens disponibles à l’achat. Un nouveau produit a attiré notre attention, c’est un gant de préhension. Il permet d’augmenter la force de préhension et d’améliorer ainsi la dextérité et l’endurance de l’utilisateur. Ce matériel est assez innovant donc un peu cher mais la mise en concurrence devrait nous les proposer bientôt à un prix raisonnable. Je vous mets le lien sur la documentation de ce matériel : carbonhand

Pour le moment une autre société vous propose le même genre de matériel :

Neuro-bionics

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à